ASTHENOPHOBIE – Peur de s’évanouir

9,00

Durée : 40 mns

Thérapeute : Lionel MAILLARD

Compare
Catégorie :

Description

Parmi les phobies les plus handicapantes, on distingue l’asthénophobie. De quoi s’agit-il réellement ? Et comment la surmonter ?
L’asthénophobie, qu’est-ce que c’est ?

L’asthénophobie se définit par la peur de s’évanouir et de tout ce que cela peut « entraîner », c’est-à-dire la perte du contrôle de la situation ainsi que de son sort. Tout d’abord, la personne craint qu’une fois qu’elle s’est évanouie, au mieux, les gens autour d’elle vont se moquer d’elle ou la juger. Mais aussi, elle pense que des personnes malintentionnées vont profiter de la situation pour abuser d’elle, notamment en la dépouillant. Sinon, la personne asthénophobe craint l’évanouissement puisque cela est pour elle synonyme d’une maladie imminente et fatale, tel qu’un Accident Vasculaire Cérébral (ou AVC). Et il faut noter qu’on parle d’asthénophobie alors que la personne ne présente aucune maladie, c’est-à-dire qu’elle est en parfaite santé physique. C’est d’ailleurs pour cela que les personnes victimes de telle phobie sont souvent incomprises par leur entourage, décuplant davantage la souffrance.
Les manifestations de l’asthénophobie :

Comme pour la grande majorité des personnes victimes de phobies, l’asthénophobe choisira essentiellement l’évitement. C’est ainsi qu’il évitera les lieux publics (comme les supermarchés, le métro…), là où la crainte se fait le plus ressentir. Au mieux, s’il arrive à entrer dans de tels endroits, il en ressortira aussitôt dès qu’il ressent l’angoisse monter, sans même avoir terminé ce qu’il avait à y faire.
Le traitement de l’asthénophobie :

Si aucun autre trouble n’est associé à la phobie, on parle « d’asthénophobie isolée ». Dans ce cas, le traitement est relativement simple et rapide, s’effectuant le plus souvent avec la thérapie comportementale et cognitive. La première étape consiste alors à une phase de déconstruction, c’est-à-dire que le thérapeute accompagnera le patient à effacer les pensées négatives qu’elle en a de l’évanouissement. Et une fois son objectivité retrouvée, il sera conduit à affronter petit à petit les situations qu’elle craint.
Sinon, l’asthénophobie peut être en lien avec par exemple la claustrophobie, ou la peur des espaces clos. Dans ce cas, le traitement peut prendre un peu plus de temps, mais la guérison est tout à fait possible.