HEMATOPHOBIE – Peur du Sang

9,00

Durée : 40 mns

Thérapeute : Lionel MAILLARD

Voici une phobie qui peut se révéler particulièrement handicapante notamment pour un simple examen médical. L’écoute répétée de ce Psychodio va permettre de rétablir plus de rationalité dans l’interprétation qu’a fait votre cerveau à la vue d’une simple goutte de sang.

Compare
Catégorie :

Description

La plupart d’entre nous n’aiment pas la vue du sang qui coule. Mais chez certains, cela peut même aller jusqu’à la perte de connaissance. On parle alors d’hématophobie, ou peur incontrôlable du sang.

Pourquoi cette peur incontrôlable du sang ?

La peur du sang se présente sous différents niveaux. Tout d’abord, il y a les personnes qui n’éprouvent qu’une simples gênes devant la vue du sang. A part cela, il y en a qui en ont des sensations de vertige, c’est-à-dire que la gêne est plus intense. Enfin, il y a les « vrais hématophobes » qui éprouvent un vrai malaise, pouvant conduire à la syncope. En effet, contrairement aux manifestations d’autres phobies (envie de fuir, nervosité…), la personne hématophobe, à la vue ou au simple fait de penser au sang, voit sa tension artérielle et son rythme cardiaque diminués, et c’est ce qui peut provoquer la perte temporaire de connaissance. Et si cette dernière a une « si grande peur » du sang, c’est qu’elle l’associe notamment à la mort. Pour elle, tant que le sang reste à l’intérieur du corps de l’être vivant, il est synonyme de vitalité. Mais dès qu’il en sort, la vie se perd, la mort est donc imminente.
Sinon, l’hématophobie peut également être associée à la peur de tout ce qui est en rapport avec le monde de la médecine, tels que l’accouchement, la piqûre, ou tout simplement les hôpitaux.

L’hématophobie, une phobie des plus courantes de nos jours.

Avec la phobie sociale, la peur des animaux et du vide, l’hématophobie figure de nos jours parmi les craintes les plus répandues. En effet, auparavant, les gens avaient moins peur du sang, du fait que les sacrifices ou encore la chasse faisaient parties de leur quotidien. Et de nos jours, on fait tout pour dissimuler le sang : les tampons pour les menstruations, la viande de plus en plus cuite… Le sang est donc devenu pour nous quelque chose qu’il faut cacher, pour même constituer un « tabou ».