ODONTOPHOBIE – Peur du dentiste

19,00

Durée : 40 mns

Thérapeute : Lionel MAILLARD

Compare
Catégorie :

Description

Aller chez le dentiste n’est jamais agréable, ainsi, Nous avons tous plus ou moins peur d’aller chez le dentiste. Toutefois, cette peur ne nous empêche pas de prendre et de respecter le rendez-vous. Mais chez certaines personnes, la crainte est beaucoup plus intense, voire excessive. Il s’agit alors de dentophobie.

Comment se traduit la dentophobie ?

La dentophobie est également appelée phobie dentaire. On parle aussi d’odontophobie, ou encore d’oralophobie. Contrairement aux personnes qui ont peur du dentiste mais qui y vont quand même, le dentophobe fera tout pour éviter de s’y rendre. Le plus souvent, la personne victime de dentophobie ne trouve « le courage » de se rendre chez le dentiste qu’une fois la douleur insupportable. Avant l’intervention, le sujet traverse une crise se traduisant souvent par de l’insomnie, des tremblements, sudations, l’envie pressante d’uriner, tachycardie, hypertension, envie de vomir… Dans des cas extrêmes, une perte de connaissance peut même être observée.
Les causes de la dentophobie :

Tout d’abord, il faut savoir que la dentophobie touche plus de femmes que d’hommes, quel que soit l’âge. Il a aussi été constaté que la plupart des dentophobes (64%) sont des fumeurs.
La peur excessive d’aller chez le dentiste peut s’expliquer par un traumatisme vécu lors de l’enfance. Il peut s’agir de « grandes douleurs » dont la personne se souvient encore, mais aussi de la « brutalité » du dentiste même. En outre, il y a également les « mauvaises » expériences de l’entourage chez le dentiste, notamment des parents. Enfin, comme les autres phobies (peur des rats et souris, peur des araignées…), la dentophobie peut avoir des causes profondes conduisant à la peur irrationnelle. En effet, bien que la denturologie ait beaucoup évolué (dans la prise en charge en général, l’utilisation d’anesthésie efficace…), le nombre de personnes souffrant de dentophobie ne cesse de croître.

La dentophobie, à soigner impérativement !

Les conséquences de la dentophobie peuvent être nombreuses. Tout d’abord, la dégradation des dents, non seulement inesthétique peut conduire à d’autres problématiques. La personne victime de dentophobie peut alors avoir honte d’elle même, « perdra » le sourire, pour au final éviter de se montrer en public. Vient alors l’isolement et toutes les frustrations que cela entraîne.
Pour éviter de telles conséquences, il est donc recommandé de consulter un spécialiste et ce, dès le début des symptômes.